La France est l’un des pays les plus dotés en espace de coworking dans le monde. Shutterstock

Le coworking, en plein essor avant le début de la crise sanitaire du Covid-19, a connu un ralentissement lié aux confinements, aux couvre-feux et aux règles de distanciation sociale dans plusieurs pays d’Europe et du monde. La France, qui comptait plus de 1 200 espaces de coworking (ECW) en 2019, soit l’un des pays les plus dotés sur la planète (Carte 1), a été particulièrement affectée, comme nous l’avons constaté dans nos recherches récentes. Par Divya Leducq, Université de Tours En savoir plus

Les entreprises du tertiaire ont vu leur organisation transformée par la crise sanitaire : mise en place du télétravail, gestes barrières, réunions à distance… Et certaines de ces transformations vont s’ancrer sur le long terme, amenant à une redéfinition du bureau. Que va-t-il rester du bureau, comment va-t-il évoluer pour répondre aux nouvelles attentes ? En savoir plus

DfEtfyaW0AAkmeNIl  y a 5 mois, la Mission Coworking : territoires, travail, numérique a été lancée à l’initiative de Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des Territoires. Au cours de ces 5 mois, nous avons mené plus de 100 auditions ; organisé six ateliers de travail thématiques et avons favorisé des initiatives sur le territoire ; échangé avec un grand nombre d’entre vous ; rencontré les acteurs en Normandie, en Ile-de-France, en Nouvelle Aquitaine, en Auvergne-Rhône-Alpes, dans les Hauts-de-France, en Bretagne, en Bourgogne-Franche comté, dans le Grand Est… En savoir plus

Photo Gilbert L’Arseg est le plus grand réseau professionnel consacré aux directeurs de l’environnement de travail (anciens responsables des services généraux), avec plus de 2000 adhérents, répartis sur tout le territoire et au sein de l’ensemble du tissu économique ainsi que des administrations et collectivités locales. Les directeurs de l’environnement de travail gèrent l’ensemble des moyens et services dont une entreprise a besoin pour fonctionner au quotidien : les services aux occupants, la gestion de l’immobilier et les achats d’équipement. 77 % des entreprises françaises ont un directeur de l’environnement de travail. Le secteur représente près d’1 million d’emplois directs et non délocalisables et un marché de près de 110 milliards d’euros. Dans le cadre de la Mission Coworking : Territoires, Travail, Numérique, la Fondation Travailler autrement a rencontré Gilbert Blaise, président de l’Arseg.
En savoir plus

“Working Alone Together: Coworking as Emergent Collaborative Activity” est le résultat d’une étude ethnographique approfondie de deux ans à Austin (9 espaces étudiés, beaucoup de matériau). L’auteur, Clay Spinuzzi, pose trois questions qui guideront sa recherche : qu’est-ce que le coworking ? qui sont les coworkers et pourquoi utilisent-ils un espace de coworking ? En savoir plus

File 20180104 26163 5z0rg4.jpg?ixlib=rb 1.1

Dans un espace de coworking… VisualHunt

Le parlement a récemment voté les ordonnances Macron qui modifient en profondeur le code du travail et qui ont suscité beaucoup de débats et d’oppositions. Mal connues dans le détail, ces ordonnances comportent un volet spécifique sur le télétravail avec différentes mesures qui vont faciliter cette pratique, plébiscitée par une grande majorité de salariés, mais encore mal vue des employeurs et crainte par les managers, par Jean Pouly, Université Jean Monnet, Saint-Étienne
En savoir plus

LOGO R@W (HD)La plateforme internationale Revolution@Work sera de retour à Paris la Défense pour sa 2ème édition Are you in ? dont la Fondation Travailler autrement est partenaire. Initiée en 2016, son objectif est de diffuser l’innovation et les solutions concrètes pour réinventer les modes et espaces de travail, particulièrement au sein des quartiers d’affaires. En savoir plus

FRENCH-TECH-ESPACE-TRAVAILLa quatrième édition de l’étude Paris Workplace, réalisée par l’Ifop pour SFL, met en regard les perceptions et attentes vis-à-vis de leur lieu de travail des salariés des entreprises de la French Tech  et d’un échantillon représentatif de salariés parisiens, tous secteurs confondus. L’étude a tenté d’objectiver ce qui rend la qualité de vie au travail des salariés de la French Tech supérieure à celle des autres salariés parisiens.

En savoir plus