Le Professeur Yves Clot nous propose, avec cet ouvrage publié en 2020 aux éditions Erès, un cheminement théorique sur les obstacles à la transformation du travail. Le problème soulevé est celui de la résistance à l’intervention par les collectifs de travail. Des collectifs « qui sont considérablement malmenés dans l’organisation du travail » (p.16) et qui « sont pourtant le ressort de la santé au travail » (p.17).

En savoir plus

The emergence of ideas, the mosaic head of man, illumination and creativity, teamworkL’isolement au travail participe à renforcer le rôle des réseaux. La dynamique des réseaux constituerait un moyen de limiter l’incertitude, d’assurer la continuité de ses revenus. Que se passe-t’il quand l’organisation ne favorise pas les contacts, le sentiment d’appartenir à une même communauté de destin ou du moins d’avoir des intérêts communs ? Explications. En savoir plus

File 20170829 10431 tgw2ay

Co-working day. Andreas Kontokanis / Flickr, CC BY-SA

On présente souvent la solitude comme une difficulté inhérente au travail indépendant. Face à cette situation difficile, des travailleurs indépendants arrivent pourtant à trouver des ressources. En tissant des relations avec des structures telles que les entreprises de portage salarial, les coopératives d’activité et d’emploi ou des espaces de coworking, ils saisissent une forme de réponse face à l’absence de collectif de travail traditionnel que leur impose la mutation du marché de l’emploi.

Nos différents travaux partageaient l’ambition de mieux comprendre comment de nouvelles formes organisationnelles permettent aux travailleurs indépendants de (re)créer du collectif.

Un article de Jean-Yves Ottmann, Université Paris Dauphine – PSL; Cindy Felio, Université Bordeaux Montaigne; Mélissa Boudes, Neoma Business School et Sarah Mokaddem, Université de Bretagne occidentale En savoir plus