Ethique et travail collectif

avril 1, 2021 Actualité, Livres

Le Professeur Yves Clot nous propose, avec cet ouvrage publié en 2020 aux éditions Erès, un cheminement théorique sur les obstacles à la transformation du travail. Le problème soulevé est celui de la résistance à l’intervention par les collectifs de travail. Des collectifs « qui sont considérablement malmenés dans l’organisation du travail » (p.16) et qui « sont pourtant le ressort de la santé au travail » (p.17).

L’auteur commence par prendre le temps de soigneusement justifier et contextualiser. Il pose l’importance cruciale de la représentation collective de ce que doit être le travail tout en précisant qu’il ne s’agit pas, pour les professionnels en souffrance, de discuter de la morale de leur activité. Il s’agit certes, d’échanger sur le travail réalisé, mais aussi sur le travail non réalisé (qui fait également partie de l’activité) dont il peut découler de l’inconfort.

L’objectif est de mettre l’éthique au cœur du travail, en rétablissant la valeur de l’activité par l’élaboration collective et en réveillant les conflits et les stratégies de défenses qui s’y rapportent. L’auteur indique ici que la psychologie du travail n’est pas une psychologie morale mais plutôt une théorie et une pratique de l’éthique. Le développement d’une psychologie morale n’est donc pas pertinent dans ce contexte pour l’auteur. Ce dernier s’appuie sur la philosophie de Spinoza et questionne le dualisme entre instinct et raison. Il interroge également, en citant Norbert Elias, la puissance supposée de la morale face aux pulsions pour faire ce que Freud appelait « travail de culture ». N’est-ce pas là plutôt le rôle des affects investis dans la production de règles qui permettent de travailler et donc de vivre ensemble ?

Pour développer le pouvoir d’agir, il faut se référer à ce que l’auteur appelle « l’activité-méthode ». Il s’agit de reproduire les conflits et de produire des réactions porteuses de possibilités de développement. Les conditions de ce développement, ce qui peut en ressortir de réussite comme d’échec ainsi que la définition de la santé mentale sont tour à tour évoqués par l’auteur qui illustre ses propos par des exemples de la littérature scientifique, et notamment ceux de Spinoza et Vygotski. Il donne à comprendre les différents aspects du rôle central de l’affect dans le processus de diagnostic et de résolution des problèmes et conflits des collectifs de travail. C’est dans cette direction-là qu’Yves Clot encourage les chercheurs de ce champ d’étude à se tourner.

 

L’auteur

Yves Clot est Professeur Emérite de psychologie du travail au CNAM (Centre National des Arts et Métiers). Initiateur des recherches en clinique de l’activité au sein du Centre de Recherche sur le Travail et le développement (CRTD) du CNAM, il a notamment publié Travail et pouvoir d’agir (Puf, 2008) et « Le Travail à Coeur : pour en finir avec les risques psychosociaux« (2010) pour lequel il a obtenu le Prix du Meilleur Ouvrage sur le monde du travail pour la catégorie « expert ».

> Pour en savoir plus : Éthique et travail collectif (editions-eres.com)

> Egalement à lire sur le site de la Fondation Travailler autrement : « 3 questions à… Bertrand Dalle, directeur général de Conseil & Recherche ».

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dès qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *