Dans son ouvrage « Le travail qui guérit, l’individu, l’entreprise, la société », Jean-Michel Oughourlian présente, décrit et analyse le fonctionnement des six « usines-apprenantes » de la Fondation AMIPI-Bernard Vendre. Tous leurs opérateurs, 700 personnes sur un effectif de 830 salariés, sont porteurs de handicaps mentaux. Pourtant, ils travaillent tous ; et nombre d’entre eux iront ensuite travailler dans des entreprises « normales ». En savoir plus

Les mobilités professionnelles sont au cœur des préoccupations des actifs français comme des entreprises. C’est un des leviers auxquels les Français pensent pour redonner du sens à leur travail mais c’est également une aspiration de ces derniers qui veulent s’éloigner de la région parisienne. Dans quelles régions les Français souhaitent-ils travailler ? Quelles régions sont considérées comme les plus accueillantes ? Réponses. En savoir plus

Le moral des entrepreneurs est au beau fixe. Si une partie des entreprises exprime des difficultés de recrutement, il faut noter que le chômage en France est à son niveau le plus bas depuis 10 ans. Cet enjeu est davantage le fait des grandes entreprises C’est le principal enseignement de la 41e vagues de la Grande Consultations de entrepreneurs de Opinion Way pour CCI France, LCI et La Tribune.  En savoir plus

D’après une étude menée par le site Qapa, les Français ont des difficultés à décrocher de leur travail pendant leurs vacances. Identifié comme premier responsable de cet état de fait, le smartphone (pour 93 %). Peut-on parler de dépendance au travail ? Comment expliquer le fait que les Français ne décrochent pas ? Explications.  En savoir plus

Selon le mouvement des entrepreneurs sociaux (le Mouves), l’entreprise sociale repose sur quatre piliers : un projet économique viable, une finalité sociale et/ou environnementale, une lucrativité encadrée et une gouvernance participative. La question posée dans cette étude Ipsos/BCG est de savoir si la nature sociale de l’entreprise rend plus heureux leurs salariés. Éléments de réponses. En savoir plus

Près de 9 jeunes sur 10 ont une perception positive du monde de l’entreprise.

Les jeunes ont une image de l’entreprise globalement positive, c’est ce qui ressort de l’étude « NewGen for good : comment la nouvelle génération va transformer l’entreprise ? » que nous avons menée. Ainsi, les futurs diplômés sont respectivement 69 % et 18 % à déclarer avoir une vision du monde de l’entreprise « positive » et « très positive ».

Par Manuelle Malot, EDHEC Business School En savoir plus

Un ouvrage récent (Solidarité et organisation : penser une autre gestion, de Philippe EYNAUD et Genauto Carvalho DE FRANCA FILHO, chez Erès) pose un regard à la fois critique et plein de possibilités sur le fonctionnement des entreprises. Il fait écho à un autre traité, plus ancien (Refonder l’entreprise, de Blanche SEGRESTIN et Armand HATCHUEL, au Seuil), pour pointer les limites du modèle de gestion des entreprises privées, et les conséquences délétères que cela a tant sur le travail que sur la société et l’environnement. En savoir plus

2t1slEn matière de travail, il y a les lois et il y a la vie de chacun. A cet égard, des milliers de citoyens ont décidé de faire émerger des aspirations nouvelles. Voir ses enfants le matin et le soir : quelle gageure ! Réduire le niveau de stress, quel objectif ! Redonner du sens au travail, quelle ambition… Les citoyens envoient par différents canaux, au fil du temps, un message fort et clair aux décideurs publics : « entendez nos aspirations ». Ils l’expriment avec philosophie, le disent avec courtoisie, le hurlent dans la rue.

 

En savoir plus

Le 17 juin 2019 et suite aux recommandations de Patrick Levy-Waitz, président de la Fondation Travailler autrement, dans son rapport « Mission Coworking : Faire ensemble pour mieux vivre ensemble », remis au gouvernement en septembre 2018, ce dernier s’est engagé à soutenir les tiers lieux dans les territoires. Un cadre de travail collectif a également été mis en place pour permettre aux acteurs d’échanger et de progresser ensemble. Décryptages. En savoir plus

Après 5 ans d’aventure entrepreneuriale chez Ouishare, Samuel Roumeau en est devenu Président pour aider le collectif à s’épanouir, à titre bénévole. Né il y a 7 ans, Ouishare est aujourd’hui un réseau international qui s’appuie sur 60 connectors (membres actifs) et des milliers de membres, dans 20 pays d’Amérique Latine et du Nord, d’Europe et du Moyen-Orient. Samuel Roumeau est également directeur du projet Mille Lieux dont il nous révèle ici les grands enseignements. Eclairage. 
En savoir plus