6b-7-000-creation-diffusion-artistiques-culturelles-saint-denis_0_600_397Bernard Stiegler, directeur de l’Institut de Recherche et d’Innovation et président d’Ars Industrialis, et Patrick Braouezec, président de Plaine Commune, vont réaliser un projet d’expérimentation sur le territoire de la Plaine Commune (neuf communes de la Seine-Saint-Denis). Ce projet sur dix ans est à l’initiative des ministères de l’Économie et de la Recherche et vise à faire de ce territoire un « pilote » sur les questions relatives, entre autre, à l’avenir du travail.

La réflexion part du constat que l’automatisation va créer une réduction du nombre d’emplois d’ici à 20 ans. Ainsi, l’emploi « humain » sera effectué par les robots ou les algorithmes et les gains de productivité ne seront pas redistribués aux actifs à travers le salaire. À terme, les productions ne pourront plus être consommées car elles ne pourront plus être achetées…

Bernard Stiegler distingue donc l’emploi (ce qui est automatisable) et le travail (ce qui relève du savoir). Ainsi, avec le Projet Plaine Commune, le philosophe pose les bases d’un revenu sur le travail, c’est-à-dire l’apport de chacun à la société, qu’il s’agisse du savoir, du savoir-faire, des idées… De fait, le citoyen se verra octroyer des droits et un « revenu collaboratif » qui pourrait être versé à une partie de la population, à la condition que celle-ci rende, d’une manière ou d’une autre, un service à la société.

Plaine Commune, territoire apprenant et contributif a quatre objectifs :

Engager le territoire dans le numérique

Une des idées maîtresse est de développer le territoire pour en faire un « territoire apprenant ». Pour ce faire, il faut développer le numérique local et faire des citoyens des « prescripteurs de services numériques ».

Développer un nouveau modèle de redistribution

Certains indicateurs prédisent que l’automatisation va engendrer une réduction des emplois dans les vingt ans à venir. Ce territoire sera le lieu de l’expérimentation d’une nouvelle redistribution des gains de richesse produite par les robots.

Une nouvelle architecture de réseau

Il s’agira de créer une autre organisation des systèmes, par le biais de plateformes et permettre à la collectivité de contribuer à la vie de la cité. Ce projet suppose une participation de l’écosystème entrepreneurial de la Plaine Commune.

Constituer des chaires

Pour mener à bien ce projet, chercheurs et citoyens collaboreront pour accompagner ces transformations.

Le revenu collaboratif sera expérimenté dès 2017 avec un groupe de jeunes (16-25 ans) tirés au sort, mais pour ce faire, les acteurs du territoire doivent encore définir les modalités précises du dispositif.

> La note relative au projet Plaine Commune
Interview de Bernard Stiegler

> A lire également sur le site de la Fondation Travailler autrement :
« La France qui vient » : une France de l’innovation technologique et de l’entrepreneuriat

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *