dddParesseux, narcissiques, distraits, impatients… Les millénials, génération d’actifs nés dans les années 80 et 90, sont pour beaucoup des ovnis dans le monde du travail. C’est dans une vidéo devenue virale et avec beaucoup d’humour que le conférencier britannique Simon Sinek dresse un portrait de cette génération Y difficile à manager et selon lui, profondément malheureuse.

Simon Sinek attribue trois causes à ce mal-être :

  • Leur éducation qui a toujours galvaudé leur image (les parents leur ont répété qu’ils sont spéciaux, les enseignants les ont surnoté). En entrant dans le monde du travail, ces actifs réalisent brutalement qu’en fait, ils ne sont pas si spéciaux. Ils se révèlent donc avoir un besoin accru de reconnaissance et de gratification,
  • Leur addiction aux technologies les rend impatients. Plus que de vivre dans le moment présent, ils vivent dans le moment « instantané ». C’est un comportement qu’il compare à l’alcoolisme et qui fait des ravages dans leurs relations avec les autres souvent superficielles,
  • L’absence de bons managers qui seraient en capacité de les comprendre et de leur redonner confiance en eux.

Pour finir, il donne quelques recommandations dont celle-ci: « Il ne devrait y avoir aucun téléphone dans une réunion. Zéro. Quand tu es assis et que tu attends qu’une réunion démarre, comme tout le monde, tu fais ça [il se penche et regarde ce qui est supposé être un écran dans ses mains]. Ce n’est pas comme ça qu’on crée du lien. Avant que le meeting commence, on devrait dire à son voisin : “Dis-moi, comment va ton père, j’ai appris qu’il était à l’hôpital.” Et l’autre répondrait : “Oh il va mieux, il est de retour chez lui, merci de poser la question.”

C’est comme ça qu’on crée des relations […]. »

A lire également sur le site de la Fondation Travailler autrement : Les millennials vont-ils créer un choc managérial ?

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *