05466019-photo-terra-nova-logo25% : ce chiffre cristallise l’écart moyen de rémunération entre les hommes et les femmes actifs. Delphine Chauffaut propose des pistes de réflexion pour vaincre ces inégalités de salaires persistantes.

L’auteure explicite trois grandes catégories explicatives sur l’écart de rémunération entre les sexes et leur importance :

  • La part importante des femmes dans les emplois à temps partiel : elles représentent 80% de cette portion de travailleurs;
  • L’existence d’un différentiel au niveau des métiers exercés par les femmes et les hommes;
  • Le dernier facteur, dans une proportion plus faible-moins impactant, renvoie à la discrimination à l’embauche.

En réponse, l’auteure définit deux types de propositions, indifféremment adressées aux acteurs publics ou privés   :

  • Améliorer le système de mesures des inégalités, une partie restant encore inexpliquée, et prévoir en conséquence une meilleure information auprès des salariés;
  • Œuvrer pour une évolution des stéréotypes avec des pistes concrètes comme la mise en place d’une fiscalité individualisée pour promouvoir la bi-activité.

Un des fers de lance concerne la lutte contre les inégalités de répartition des taches domestiques et parentales, inégalités qui restent en majeur partie responsables de la mise en place du temps partiel féminin. Delphine Chauffaut propose aussi que le CPA intègre des heures supplémentaires de formation pour les personnes travaillant à temps partiel.

 > A consulter : Le rapport de Terra Nova 

Note d’analyse – Compte Personnel d’Activité, la synthèse des débats (France Stratégie) (paru sur le site de la Fondation)

Femmes au travail : un état des lieux (paru sur le site de la Fondation) 

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *