Objectiver l’impact des tiers-lieux dans la fabrique des villes

mai 2, 2019 Actualité, Infos

Fort du succès et des résultats enrichissants de l’étude Sharitories conduite en 2017, Le Lab Ouishare x Chronos a lancé sa seconde saison, intitulée Mille Lieux. Identifier et rendre compte de l’impact de l’hybridation des lieux sur les territoires constitue l’ambition de cette nouvelle exploration. Cette démarche qualitative riche en contenus permet une meilleure compréhension des tiers-lieux et de leur ancrage au territoire, mais aussi ouvre des orientations en matière de politiques publiques.

Identifier tout le potentiel des pratiques collaboratives et les révéler en qualité de leviers de de développement des villes moyennes, tel était l’objectif du premier volet de l’étude Sharitories. Le rapport final offrait au lecteur l’opportunité de découvrir les prémices des liens entre initiatives hybrides, locales, engagées et portées par des valeurs du partage, et la redynamisation des villes situées à la périphérie des métropoles. Au sortir de ces premiers travaux, le rôle des tiers-lieux en tant que catalyseurs des usages émergents sur les territoires a été mis en valeur. De ces résultats prometteurs et enthousiastes, Le Lab Ouishare x Chronos a décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin : un deuxième volet était initié en 2018, poursuivant l’ambition d’ « objectiver l’impact des Tiers-Lieux dans la fabrique de la ville ». Accompagner l’émergence et le développement de tiers-lieux de manière constructive sur les territoires, constituait le fil directeur de leurs travaux de recherche.

Objectiver l’impact des tiers-lieux dans la fabrique des villes

Cette nouvelle exploration, soutenue par la Caisse des Dépôts et Consignations, Transdev, l’ADEME et Arp-Astrance, a vocation d’objectiver finement le rôle d’impact assuré par les tiers-lieux dans la fabrique des villes. Ce second voyage a trouvé une nouvelle appellation,  sous l’inspiration de l’architecte et scénographe Patrick Bouchain : « Mille Lieux », « parce que l’on mettra en valeur une diversité de lieux, pour l’étude du « milieu » et parce qu’on n’est peut-être à mille lieux des réponses que nous trouverons » (scandait-il lors du lancement du dispositif en juin 2018).

La démarche du Lab Ouishare X Chronos était guidée par l’ambition d’apporter un regard inédit et novateur sur les tiers-lieux. À la lecture du rapport « Mille Lieux », force est de constater que la promesse est bel et bien tenue. Si de nombreux rapports et études, théoriques comme empiriques, se sont penchés de manière approfondie sur la genèse de ces espaces hybrides, la question de leur impact restait en souffrance, bien souvent arrimée à des discours se rapportant davantage à de l’intuition. C’est donc une approche inédite des tiers-lieux qui est offerte au lecteur : profondément ancrée par sa méthodologie de terrain, la démarche méthodologique permet de livrer un témoignage de ce qu’il se passe, se joue, se noue et se dénoue au sein, comme autour, des tiers-lieux.

Faisant fi d’une approche jugée utilitariste, statistique et limitante des enjeux business de ces espaces, l’équipe du Lab Ouishare x Chronos a fait le choix d’une méthode qualitative. L’immersion au sein de 8 tiers-lieux (5 villes moyennes, dans la continuation de Sharitories, 1 métropole, agrémentées de 2 terrains européens) à raison de 2 jours de résidence, associée à des entretiens semi-directifs menés auprès des acteurs de l’espace en question et de son territoire, donne l’opportunité de saisir la dynamique des tiers-lieux de manière éprouvée (par les usagers et acteurs qui les font vivre et par le vécu de l’équipe composant l’exploration Mille Lieux).

L’un des objectifs poursuivis consiste à décrypter ce que l’émergence de ces lieux donne à voir de l’évolution de la société contemporaine. Pour ce faire, l’équipe du Lab Ouishare x Chronos s’est focalisée sur 4 champs d’exploration : 

  • la transformation des territoires, 
  • l’évolution du rapport au travail, 
  • la création de communs,
  • et la transition écologique.

Une approche par terrains (monographies), conjuguée à une approche par impacts (externalités positives et écueils), offre une lecture constructive du phénomène, qui n’est pas sans rappeler le dispositif global de la Mission Coworking. 

La construction des monographies est finement représentée, riche en informations et rend compte de la chronologie des tiers-lieux tout en les contextualisant dans le territoire qui les a vu naître. Les perspectives de développement, autant en termes de mobilité géographique que de dynamique globale, sont également abordées et justifiées par un effort de contextualisation précise. Des impacts ont été identifiés, relevant non seulement des manières renouvelées de « faire la ville » (associées au soutien des filières locales et à la contribution au rayonnement du territoire par les habitants eux-mêmes), du rôle de cadre de confiance joué par ces lieux auprès de populations fragilisées, des modalités de gouvernance revisitées (que les structures soient privées ou publiques), et enfin d’une nuance sur les avancées en matière de transition écologique.

Les résultats dégagés par l’exploration Mille Lieux ont parfois dépassé les hypothèses de départ de l’équipe du Lab Ouishare x Chronos, voire bousculé certains prêts-à-penser sur les tiers-lieux. La potentialité de ces espaces, d’une part, à créer de véritables liens de confiance et, d’autre part, à générer des formes inédites de services publics auprès d’individus précarisés ou isolés, en constitue l’exemple le plus significatif. L’opportunisme, les usages non anticipés, l’ancrage au territoire et la capacité des collectivités à prendre des risques (non planification de projets, cahier des charges nuancé…), se donnent à lire comme des caractéristiques fondamentales pour l’émergence d’une véritable appropriation collective des lieux. Il s’agit de considérer ces espaces comme de véritables supports d’expérimentation, suivant une démarche de tâtonnements, d’essais / erreurs. Partant, les collectivités pourraient assurer le financement de postes de travail, la mise à disposition de locaux vacants et octroyer une latitude certaine aux porteurs de projets. Étonnement nous découvrons, au fil du rapport, que l’intégralité des tiers-lieux de l’exploration Mille Lieux ont quitté (ou auront quitté courant 2019) le cœur des villes : pour cause, la capacité des surfaces en centre-ville qui limite le développement des espaces, mais encore le coût de réhabilitation des locaux et de la conformité aux normes de sécurité. L’appui des collectivités représenterait ici un levier fort. La Quincaillerie, située à Guéret, en est un bon exemple : pour contribuer à son développement, ce tiers-lieu va déménager à la périphérie de la ville dans une friche commerciale de 1000m² en bénéficiant du soutien financier de la communauté d’agglomération.

« Les tiers-lieux jouent le rôle de sismographe en révélant les signaux faibles sur les territoires ».

En somme, les conclusions et revendications du document Mille Lieux en font un véritable livrable à la portée influente auprès des politiques publiques, offrant un regard contextualisé initiateur de prises de décisions. Pour aller plus loin, et à l’instar de la recommandation majeure issue de la Mission Coworking, qui appelait à l’édification de 300 Fabriques des Territoires, la perspective de mutualisation des forces des tiers-lieux entre eux semble pertinente. D’ailleurs, Patrick Bouchain ne livrait-il pas la réflexion suivante :

« Il faudrait créer un réseau, une toile d’araignée qui ferait que ces Mille Lieux se parlent, s’inspirent sans se copier » ?  

 > Pour accéder aurapport complet,  au compte rendu de la soirée de restitution et à l’article concernant le rapport « Faire ensemble pour mieux vivre ensemble » de Patrick Levy-Waitz

> Egalement à lire sur le site de la Fondation Travailler autrement, l’article Mission Coworking – Faire ensemble pour mieux vivre ensemble et également l’article sur la restitution officielle du projet Sharitories, Le Lab OuiShare x Chronos

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *