La réponse est quasi unanime : la crise liée au coronavirus a contribué à faire bouger les lignes sur les nouveaux modes de travail. Le « travailler autrement » s’est imposé à de nombreux salariés avec une intensité exceptionnelle. Qu’il s’agisse du télétravail, des pratiques managériales, du développement de l’agilité ou du mode projet, les DRH interrogés par l’ANDRH et le cabinet BCG sont convaincus : la crise a fait bouger les lignes sur les nouveaux modes de travail. Éclairages. En savoir plus

télétravailLe  développement accru des espaces de travail partagés durant le XXème siècle, notamment ses open-spaces, aurait dû, venir à bout du sentiment d’isolement social tout en favorisant la fluidité de la circulation de l’information entre collaborateurs et ainsi améliorer les performances. Le baromètre Paris Workplace  interroge tous les ans les salariés au sujet de leurs usages, attentes et niveau de satisfaction vis-à-vis de leur environnement de travail. En 2019, l’enquête « Et si on se parlait ? » revient sur les liens entre relations aux bureaux et performances. En savoir plus