La réponse est quasi unanime : la crise liée au coronavirus a contribué à faire bouger les lignes sur les nouveaux modes de travail. Le « travailler autrement » s’est imposé à de nombreux salariés avec une intensité exceptionnelle. Qu’il s’agisse du télétravail, des pratiques managériales, du développement de l’agilité ou du mode projet, les DRH interrogés par l’ANDRH et le cabinet BCG sont convaincus : la crise a fait bouger les lignes sur les nouveaux modes de travail. Éclairages. En savoir plus