DRH : la crise a permis de tester de nouveaux modes de travail

juillet 6, 2020 Actualité, Infos

La réponse est quasi unanime : la crise liée au coronavirus a contribué à faire bouger les lignes sur les nouveaux modes de travail. Le « travailler autrement » s’est imposé à de nombreux salariés avec une intensité exceptionnelle. Qu’il s’agisse du télétravail, des pratiques managériales, du développement de l’agilité ou du mode projet, les DRH interrogés par l’ANDRH et le cabinet BCG sont convaincus : la crise a fait bouger les lignes sur les nouveaux modes de travail. Éclairages.

Covid19 : un coup de pied dans la fourmilière

Parmi les changements majeurs induits par la crise, nous retrouvons le télétravail. Ce mode d’organisation aura permis à un grand nombre d’entreprises de maintenir leurs activités. Ce constat est particulièrement vrai pour les fonctions supports, les fonctions de directions, dans la vente et le marketing. Des métiers qui étaient réputés comme exclus du télétravail ont même pu l’expérimenter. L’exemple le plus parlant est celui des call centers qui ne pratiquaient le travail à distance qu’à hauteur de 12 % et qui ont pu l’expérimenter à 49 % pendant le confinement.

Le lean management ou le design thinking ont également été testés et les répondants souhaitent à 70 % de pérenniser ces nouveaux modes de travail.

Vers une hybridation entre présentiel et télétravail

Les DRH estiment que le télétravail sera adopté de façon hybride mêlant présence sur site et travail à distance. Pourquoi ? Attente des salariés, gains de productivité (47 % des sondés pensent que c’est un bénéfice important attendu), gains immobiliers, réduction de l’empreinte carbone (40 % des sondés pensent que c’est un bénéfice important attendu).

Parmi le trio de tête des risques perçus par les DRH nous trouvons le manque d’interaction social, le manque de cohésion, et l’augmentation des risques psychosociaux.

Ce qui explique que l’hybridation soit préconisée, en plus d’adaptations dans l’organisation de l’entreprise telles que l’évolution des pratiques managériales (donner du sens, fixer des objectifs clairs) ou encore l’évolution des pratiques RH de l’entreprise… Les managers auront donc un rôle clé pour pérenniser ces pratiques !

> Accéder à l’étude complète

> Egalement à lire sur le site de la Fondation Travailler autrement, Le Covid-19 sonnera-t-il le glas du travail tel que nous le connaissons ?

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dès qu’un nouvel article est publié :

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *