Amélie Sutterer-Kipping a fait ses études de droit à la Ludwig-Maximilians-Universität München et puis a passé l’examen du barreau au Oberlandesgericht de Munich. Elle a décidé de compléter ses études par un projet de recherche à l’Institut de droit social à Göttingen et par une cotutelle de thèse entre l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et la Georg-August-Universität Göttingen. La Fondation Travailler autrement a pu l’interroger sur les travaux qu’elle mène sur les formes atypiques d’emploi en Allemagne et sur la protection sociale des travailleurs indépendants. Interview. En savoir plus