3 questions à Samuel Durand, réalisateur du documentaire « Work in progress »

mai 3, 2021 Actualité, Infos

Samuel Durand est l’auteur de la newsletter le Billet du Futur, il explore les mutations du travail et diffuse ses apprentissages en entreprises. A l’occasion de la sortie de son documentaire Work in Progress, qui vise à mettre en lumière les différentes alternatives qui s’offrent aux individus souhaitant donner du sens à leur travail au sein de la thématique du Future of Work, il a accepté de répondre à nos questions. Entretien.

Comment vous est venue l’idée du documentaire « Work in Progress » ?

En 2019 j’ai réalisé une learning expedition pour explorer les mutations du travail dans le monde, une centaine de rencontres dans une dizaine de pays pour revenir chargé de bonnes pratiques. Sur le fond, c’est ce qui m’a mis le pied à l’étrier, j’ai été fasciné par ces entreprises et ces individus qui remettent sans cesse en question le statut quo pour améliorer qualité de vie au travail et performance. J’ai diffusé mes apprentissages sous la forme d’articles, de vidéos, d’un rapport d’étude et de conférences, c’était intéressant mais les formats s’adressaient majoritairement à des professionnels. J’avais envie d’aller vers un format plus ludique qui s’adresse au grand public, c’est comme ça que l’idée d’un documentaire est née.

Et puis dans Work in Progress il y a cette notion de quête personnelle sur le sens de ton travail, que l’on vit tous à un moment donné dans sa vie, j’avais envie d’illustrer la mienne.

Pensez-vous que l’époque que nous vivons va modifier notre rapport au travail ?

Oui, j’en suis persuadé, les transformations étaient déjà perceptibles avant le début de la pandémie, elles ont simplement été accélérées au cours des derniers mois et rendues visibles auprès du plus grand nombre. La question est de savoir si les transformations qui ont lieu pendant la crise vont perdurer au-delà, en d’autres termes, est-ce que des décisions prises dans l’urgence pour gérer à court-terme vont déclencher de nouveaux comportements au travail à long terme ? La réponse est oui, il n’y aura certainement pas de retour en arrière.

L’essor du télétravail, des indépendants ou des projets personnels que l’on rassemble souvent sous le terme de Passion Economy ne datent pas de 2020, ce sont des tendances à la hausse depuis des années !

Sur le sujet désormais bien connu du télétravail, il est admis que l’on ne retournera plus au bureau tous les jours de la semaine et que l’organisation ne se fondera plus sur le présentéisme. L’expérience de la crise nous dit aussi que ceux qui rêvaient du télétravail à temps plein seront certainement déçus, on se dirige plutôt à terme vers des modèles hybrides. La crise permet de tester ces hypothèses en situation réelle plutôt que d’en débattre pendant des années.

Si vous pouviez donner 3 conseils aux managers qui nous lisent, quels seraient-ils ?

Trois leçons distillées par les intervenants de Work in Progress :

  • A distance, ne surtout pas essayer de recréer du contrôle mais plutôt de fonder toutes les relations sur la confiance. (Rodolphe Dutel)
  • Faire en sorte que pour chaque poste, la personne bénéficie des trois valeurs propres à l’artisanat, peu importe le métier : autonomie, responsabilité et créativité (Laetitia Vitaud)
  • Respecter le rythme de chacun, notre rythme biologique et nos aspirations personnelles sont uniques. Dès lors que l’activité le permet, il vaut mieux laisser chacun libre de travailler aux horaires choisis plutôt que d’en imposer. (Louise Racine)

> Egalement à lire sur le site de la Fondation Travailler autrement, Quel avenir pour le télétravail ?

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dès qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *