Éditorial : Petit sujet mais grands enjeux

juin 26, 2019 Actualité, Infos

2t1slEn matière de travail, il y a les lois et il y a la vie de chacun. A cet égard, des milliers de citoyens ont décidé de faire émerger des aspirations nouvelles. Voir ses enfants le matin et le soir : quelle gageure ! Réduire le niveau de stress, quel objectif ! Redonner du sens au travail, quelle ambition… Les citoyens envoient par différents canaux, au fil du temps, un message fort et clair aux décideurs publics : « entendez nos aspirations ». Ils l’expriment avec philosophie, le disent avec courtoisie, le hurlent dans la rue.

 

Les Français souhaitent que l’Etat qui exige, décide et met en oeuvre, se mue progressivement vers un Etat qui fixe le cap, interagit, facilite et co-construit.

Il semblerait qu’ils aient été entendus.

La réforme du Code du travail qui a donné lieu à l’ordonnance sur le télétravail ; les actions entreprises en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes et désormais le programme gouvernemental sur les tiers-lieux dévoilé le 17 juin 2019 et inspiré du rapport que j’ai remis à Julien Denormandie en septembre 2018 sont autant de réponses qui s’imposent à tous comme des évidences.

Le programme des tiers lieux, innovant et ambitieux, est le fruit d’un travail de longue haleine pour que les acteurs soient parties prenantes à la décision publique. Le premier programme de l’agence national des territoires doit être exemplaire dans la manière dont cette co-construction s’organise, dans la façon dont chaque partie joue sa partition. Cet aspect est essentiel pour permettre à tous les acteurs clés de prendre leur place et leurs responsabilités : associations, entreprises, collectivités territoriales…

Il s’agit de retrouver de l’oxygène. C’est la condition d’une démocratie revitalisée et la seule façon pour que les citoyens saisissent de nouveau de sens des actions de l’Etat : l’intérêt général. C’est une aspiration de notre siècle. Elle est heureuse et profondément challengeante.

Depuis sa création la Fondation Travailler autrement a adopté une méthode simple : partir du terrain, source d’innovations et de transformations et faire bouger les lignes politiques.

Les tiers lieux et le programme gouvernemental sont à l’image de notre méthode.

La Fondation Travailler autrement restera mobilisée et sera la vigie de ce programme en faveur du développement des tiers lieux dans les territoires.

 

Patrick Levy-Waitz, Président de la Fondation Travailler autrement

@plevywaitz

A lire également, la newsletter n°21 de la Fondation Travailler autrement

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *