2t1slAprès des mois de déplacements, de rencontres et d’échanges avec les acteurs locaux, j’ai rendu, ce mercredi 19 septembre 2018, les conclusions de la mission « Coworking : territoires, travail, numérique » que m’a confiée Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, en février dernier. Vous le savez, j’ai souhaité l’installation d’un comité de pilotage, mené plus de 200 entretiens, organisé six groupes de travail thématiques et visité 12 régions françaises afin de fonder notre réflexion sur une approche totalement bottom-up.


Nous nous devions d’être à l’écoute des praticiens des tiers lieux, de leurs expériences et aussi de leurs enseignements suite aux réussites et aux échecs de certains lieux.  Alors quels sont aujourd’hui nos constats ?

  • Les tiers lieux (fablabs, coworking, makerspaces…) constituent une véritable dynamique sur tout le territoire national ;
  • Ces lieux constituent une opportunité de reconquête économique des territoires ;
  • Ce sont aujourd’hui les citoyens, regroupés souvent en collectifs ou associations, qui, devançant l’État et les collectivités locales, s’empressent d’organiser les infrastructures et l’accès au numérique dans leur territoire.

Mais derrière ces opportunités, la dynamique est encore fragile.

C’est pour permettre à ce mouvement de se pérenniser et de se structurer, tout en gardant sa spontanéité que la mission a formulé 28 recommandations se fondant sur 3 axes fondamentaux :

  • Structurer et professionnaliser la filière ;
  • Faire émerger 300 « Fabriques des territoires » dans les petites et moyennes villes ou les quartiers prioritaires de la ville ;
  • Permettre à l’État d’accompagner ce mouvement plus que de le diriger.

Derrière l’essor de ce mouvement, c’est l’émergence d’une société du « faire ensemble » que nous voulons bâtir, en donnant à chacun et à chacune le pouvoir de mener à bien ses projets grâce au partage des compétences. De produire. D’inventer. D’innover. Et de retrouver ainsi un horizon commun.

C’est, je crois, tout l’esprit que nous avons voulu mettre dans les recommandations de notre mission.

Je vous invite à découvrir, partager, diffuser largement ce rapport de la Fondation Travailler autrement qui concerne chacune et chacun d’entre vous.

Patrick Levy-Waitz, Président de la Fondation Travailler autrement

@plevywaitz

A lire également, la newsletter n°17 de la Fondation Travailler autrement

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *