infographie etude viavoice 2017Parue en octobre 2017, l’étude annuelle « Famille et Entreprise » menée par Viavoice pour La Maison Bleue et le Figaro met en lumière une modification des indicateurs de fidélisation et d’attractivité d’une entreprise. Le salaire, les bonus ou encore l’image de marque laissent peu à peu la place au  « care » qui bouleverse les codes de l’entreprise et du marché du travail. Explications.

Les auteurs de l’étude observent tout d’abord deux résultats étonnants. Le premier porte sur la capacité des entreprises à attirer les talents. Les millenials (salariés et cadres de moins de 30 ans) challengent la notion de « compétitivité » de l’entreprise. Le second concerne les priorités des salariés : le bien-être en entreprise est plébiscité ainsi que le « care » (91 % des sondés pensent que c’est une solution efficace).

Le « care », une définition large

Littéralement, « care » est un mot anglais désignant le fait de « prendre soin de ». Élargit aux champs de l’entreprise, les auteurs précisent qu’il peut tout à la fois désigner :

  • un objectif de santé dans l’entreprise : les salariés attendent de leurs employeurs qu’ils leur proposent  une solution concernant la couverture des frais de santé. Ainsi, 92 % des sondés trouvent plutôt incitatif voire très incitatif la capacité de l’entreprise à  proposer une couverture maladie couvrant tous les frais et 75 % pensent que proposer des soins complémentaires de santé et de bien-être dans l’entreprise est facteur d’attraction.
  • un objectif d’équilibre des temps de vie (vie professionnelles/vie privée) : Selon 68 % des sondés, la conciliation famille-travail est un enjeu central. Elle passe avant tout par une réflexion sur les horaires et l’adaptation aux contraintes de chacun  (la flexibilité pour 39% des sondés, les horaires adaptés pour 32 % d’entre eux). De plus, la capacité de l’entreprise à proposer une organisation plus souple est plébiscitée (85 % des répondants).
  • un objectif de bien-être au quotidien : restauration gratuite (34 %), crèches d’entreprise (27 %), prise en charge des frais de transport (bus, véhicules partagés…). Pourquoi ? Les sondés sont nombreux à souligner l’impact de tous ces éléments sur le fonctionnement de l’entreprise (retards, absentéisme…).

Que pensent les Français des réformes menées par le Gouvernement ?

Pour clore cette étude, les auteurs ont demandé aux répondants quels seront, selon eux, les impacts des réformes annoncées à la rentrée par le Gouvernement. 65 % d’entre eux estiment que les mesures auront un impact positif sur l’égalité femmes-hommes, 64 % pensent également qu’elles auront un impact positif sur l’égalité salariale et 62 % qu’elles seront positives sur l’emploi en France.

Ainsi, il ressort avant tout que les trois mots clés de l’étude sont entraide, bien-être et souplesse. Il s’agit d’enjeux majeurs pour les salariés et donc, pour l’entreprise.

etude-viavoice-12102017

> Pour consulter l’étude dans son intégralité

> Également à lire sur le site de la Fondation Travailler autrement, L’étude QVT de la DARES analysée par La Fabrique de l’Industrie

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

 

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *