La laisse électroniqueSynthèse de plusieurs recherches sur l’usage des technologies actuelles de la communication par les cadres, mails et smartphones en tête, cet ouvrage se veut, loin des clichés et des raccourcis, un tissage à huit mains de la parole de cadres et d’observateurs pertinents. Il dresse un constat nuancé et pertinent des nouvelles manières de travailler.

Le sujet

L’ouvrage collectif rassemble les résultats de plusieurs études abordant sous des angles différents une même question : quels sont les usages professionnels par les cadres, aujourd’hui, des outils de communication? Les auteurs parlent de facto essentiellement des mails et du téléphone, certes, mais surtout de la mobilité et de l’instantanéité permises par les ordinateurs portables et les smartphones.

La grande qualité de ce livre est de présenter à partir de points de vues différents (enquête statistique, interviews de cadres, interviews de RH ou de représentants syndicaux) une analyse convergente et nuancée. Elle peut se résumer en deux idées clefs : d’une part, si effectivement, les cadres sont sur-sollicités par les outils de communication, jusque dans la sphère privée, c’est avant tout à cause de problématiques d’organisation du travail et non de questions technologiques. D’autre part, ils ne sont pas sans ressource et sans stratégie face à cette sur-sollicitation, même si ces démarches sont avant tout individuelles.

Il ressort de ce livre que les questions liées aux usages de la technologie ne sauraient éclipser l’importance d’une analyse et d’une mise en débat du travail et de son organisation. Or, de par l’individualisation de leurs fonctions et de leur carrière, les cadres se retrouvent seuls face à ces questions. C’est de là que découlent, avant tout, leurs difficultés.

 Les auteurs

  • Valérie Carayol : Professeure des Universités en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Bordeaux Montaigne, elle est directrice du laboratoire MICA.
  • Nadège Soubiale : Maître de Conférences en psychologie sociale à l’Université Bordeaux Montaigne, elle est membre du laboratoire MICA.
  • Cindy Felio : Chercheuse en sciences de l’information et de la communication et en psychologie du travail au sein du Laboratoire Missioneo et chercheuse associée du laboratoire MICA. Elle contribue aussi aux publications de la Fondation Travailler autrement.
  • Feirouz Boudokhane-Lima : Maître de Conférences en sciences de l’information et de la communication à l’Université de Franche-Comté, elle est chercheuse associée du MICA.

La citation

«Il y a de fortes attentes à combler dans ce domaine pour répondre aux préoccupations des salariés en termes d’échanges et de débats sur ces questions. C’est là un premier résultat intéressants des études que nous avons menées : plus que des mesures de régulation des pratiques précises – qui ne feraient pas l’unanimité, par ailleurs – les salariés semblent avoir besoin et envie de partager et d’échanger sur leurs pratiques des TIC au travail, dessinant en creux un espace “en souffrance” au plein sens du terme, à la fois en jachère, mais aussi potentiellement marqueur d’une souffrance au travail (Dejours, 2000) »

> Pour en savoir  plus : La fiche du livre 

> A lire également sur le site de la Fondation Travailler autrement :
Les publications de Cindy Felio
Livre – Décrypter les mutations du travail et de l’emploi à l’ère du numérique

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dès qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *