livre« En finir avec les idées fausses sur les syndicats et le dialogue social », Jean-Paul Guillot (192 pages, Livre de poche).

Le sujet

Quelle est la place du dialogue social dans une société fortement instrumentée par des technologies, dans laquelle l’économie est numérisée, où le travail est de plus en plus réalisé en dehors des murs des entreprises (télétravail, technologies ubiquitaires, etc.), où les individus sont connectés sur des réseaux sociaux, et au sein de laquelle la volumétrie d’informations accessible devient exponentielle du fait de la digitalisation des données ? Les syndicats ont-ils encore un rôle à jouer dans cette configuration ?

À partir de données factuelles qui contredisent (ou parfois nuancent) les préjugés sur le dialogue social et les syndicats, Jean-Paul Guillot rassure en mettant en évidence la persistance des collectifs et de la co-construction dans les entreprises françaises. Par exemple, ses observations attestent le fait que la très grande majorité des salariés et des chefs d’entreprise cultivent des formes de soutien social au quotidien, concluent des accords collectifs en prenant en compte les mouvances de la situation socio-économique. Au fil de son livre, Jean-Paul Guillot donne à repenser les divergences d’opinion et les conflits d’intérêt comme des opportunités d’échanges constructifs sur les conditions de travail et la prise de décision stratégique.

Dans ce livre, la carence de représentation syndicale des sous-traitants est évoquée. L’auteur admet que cette catégorie de travailleurs n’est pas souvent prise en compte par les syndicats et les entreprises donneuses d’ordre. Or il fait le constat que les « écarts de statuts et de protections entre les salariés du « cœur » et ceux des entreprises périphériques se sont accrus » (p. 37). Un aspect qui semble fondamental à prendre en compte aujourd’hui, eu égard au recours de plus en plus fréquent à l’externalisation des compétences.

L’auteur

Jean-Paul Guillot est créateur, dirigeant et administrateur d’entreprises. Il est Président de l’association Réalités du Dialogue Social depuis 2005 (www.rds.asso.fr).

La citation

« Ce livre veut révéler l’engagement de ces femmes et de ces hommes qui – le plus souvent dans l’ombre – donnent de leur temps pour leurs mandataires. Ce n’est pas parce que leurs intérêts divergent qu’ils ne construisent rien ensemble. »

> Pour en savoir plus : La fiche du livre

A lire aussi sur le site de la Fondation Travailler autrement :
>Les travailleurs indépendants au cœur des débats des 4èmes Rencontres du Dialogue Socia

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *