b2b84b90c633b83936c81d6e89a32cef_detail_large« L’équilibre des temps de vie est un enjeu majeur, dans une société où l’hyper-connectivité et les nouvelles technologies réduisent de plus en plus la frontière entre temps de vie personnel et professionnel. » C‘est de ce constat que part l’OPE pour réaliser son 8è baromètre, en partenariat avec l’UNAF, mené auprès de 1000 salariés. 

Des salariés insatisfaits des dispositifs en place

• 9 salariés sur 10 considèrent que l’équilibre des temps de vie est un sujet de préoccupation important  et 7 salariés sur 10 affirment qu’ils manquent de temps;

• 35% des salariés trouvent que le temps accordé à leur vie professionnelle n’est pas correct;

• 63% des salariés considèrent que leur employeur « ne fait pas beaucoup de choses » pour leur équilibre de temps de vie.

L’équilibre des temps, réel enjeu de performance économique

• 96% des salariés considèrent qu’un meilleur équilibre des temps améliorerait la qualité de vie au travail, le climat social et leur engagement personnel voire in fine, pour 90%, permettrait de meilleures performances de l’entreprise;

• Les salariés dans les groupes de taille moyenne (250-500 salariés) admettent avoir des difficultés à équilibrer leur temps, contrairement aux salariés des petits et des grands groupes ; les salariés des petits groupes eux, se plaignent principalement du stress et des trajets domicile-travail trop longs;

-Les salariés sont pour la mise en place de mesures prioritaires : ils désirent à 60% des mesures influant sur l’organisation du travail (souplesse et aménagement des horaires, télétravail…), à 30% des mesures de soutien financier et 10% seulement attendent des mesures d’ordre managérial.

Le volet famille

Le baromètre prend aussi en compte les aspirations des salariés en tant que parents et étudient l’impact de cet équilibre des temps sur la vie familiale ;

• Les parents salariés souffrent du manque de temps pour leur famille, particulièrement ceux avec des enfants en bas âge (82%) et souhaiteraient à 43% que leurs employeurs leur permettent d’adapter leurs horaires de travail en fonction de leurs obligations parentales;

• Pour les salariés seuls avec enfant, en particulier les femmes, la conciliation est difficile ; 39% des femmes salariées seules avec enfant ne sont pas satisfaites de la façon dont leurs temps est équilibré;

• Le cas le plus problématique est celui des salariés aidant familiaux (qui ont un de leurs proches ou parents à charge). Cas de figure très peu connu dans l’entreprise, c’est pourtant la catégorie de salariés qui souffre le plus du présentéisme exigé dans les entreprises. Ils souhaiteraient d’ailleurs faire connaitre et faire valoir leur situation auprès de leur hiérarchie, lors d’entretiens spécifiques ou à l’occasion de leur prise de congé spécifique. Le baromètre précise que « la mise à disposition d’experts et de services d’accompagnement par leur employeur leur permettrait plus de visibilité, un meilleur accès à leurs droits ou aux aides« .

> A retrouver : le baromètre complet de l’OPE  

Mais aussi sur le site de la Fondation Travailler Autrement :
Le Guide du manager de proximité, pour concilier vie professionnelle et vie personnelle, de l’OPE

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *