The_big_think

Le cabinet Allen & Overy a publié une étude à portée internationale sur les nouvelles formes d’emploi. Elle propose une typologie en 9 points sur les nouveaux types de pratiques dans le monde du travail et les opportunités qu’elles représentent.

 

 

Pour réaliser cette étude, le cabinet s’est appuyé sur son équipe « sociale » et sur l’expertise de 11 de ses bureaux implantés à travers le monde.

Des pratiques différentes avec des niveaux variables de sécurité pour l’employé

  • Les nouvelles formes de travail qui offrent plus de flexibilité avec un bon niveau de sécurité pour les employés :
    – le « partage des employés » : quand l’employé travaille dans plusieurs entreprises à la fois
    – le « partage du travail » : quand plusieurs employés travaillent sur le même poste et pour les mêmes activités
    – le management par intérim : l’utilisation temporaire d’employés pour soutenir l’entreprise lors de pics d’activité
  • Les nouvelles formes de travail qui offrent beaucoup de flexibilité mais avec un degré moindre de sécurité des employés :
    – le travail temporaire : quand l’employé n’est pas rattaché à une entreprise mais peut travailler à la demande en cas d’accroissement d’activité
    – le travail par chèque-emploi : les services de l’employé sont rémunérés en chèques par activité (surtout pour les travailleurs agricoles et pour les services à la personne)
    – le télé-travail : quand l’employé peut travailler grâce aux nouvelles technologies où il veut quand il veut
  • Les nouvelles formes de travail propres au freelance :
    – le travail par portfolio : quand l’employé complète individuellement le travail pour un client
    – l’emploi collaboratif : quand un groupe d’employés freelance se réunit pour offrir une gamme de services
    – l’emploi par plateforme : quand une plateforme en ligne permet de faire se rencontrer des travailleurs en fonction des besoins des employeurs

Comme l’exprime le rapport, ces nouvelles formes sont assez différentes et s’adressent à des catégories finalement bien différentes de travailleurs ce qui rend difficile l’élaboration de conclusions sur ces nouvelles formes d’activité.
On peut néanmoins noter que toutes tendent à viser plus de flexibilité du marché du travail et des employés, tout en essayant d’établir un cadre légal satisfaisant et de préserver une forme de sécurité des travailleurs.

> A lire : Le rapport Allen & Overy

Alerte Email

Entrez votre adresse email pour recevoir une alerte dés qu’un nouvel article est publié :

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *