Le travail à domicile ou communément appelé télétravail a tardé à s’implanter en France. Néanmoins au fil des années ce dernier a réussi à se développer et à gagner du terrain notamment grâce au développement du numérique. Depuis l’accord national interprofessionnel du 19 juillet 2005, le recours au télétravail n’a cessé de croître ; d’après le rapport Mettling de septembre 2015, la proportion de salariés en télétravail est passée de 8% en 2006 à 16.7% en 2012.
Face à la conjoncture économique actuelle, cette formule séduit de plus en plus, salariés et indépendants, perçoivent le télétravail comme un moyen d’améliorer leur qualité de vie et leur productivité.

 Télétravail à domicile, une formule qui séduit de plus en plus

Le baromètre du télétravail 2015, réalisé par Zevillage et le cabinet Inférence révèlent que la majorité des français préfèrent travailler à domicile.
Les salariés réclament plus d’indépendance et d’autonomie : face à cette forte demande les entreprises sont obligées de se plier et d’ouvrir le champ au télétravail. Depuis la loi du 22 mars 2012 ayant inséré le télétravail dans le Code du travail, le consensus individuel et collectif est devenu une condition essentielle au succès de la mise en place de cette nouvelle méthode de travail.
On retient plusieurs critères favorables au succès du télétravail, notamment une meilleure qualité de vie, plus d’autonomie et de productivité ainsi qu’une économie pécuniaire.
Les salariés estiment mieux gérer leur temps ainsi que leur vie personnelle. Cela leur permet une plus grande flexibilité à l’heure de choisir leur lieu d’habitation car les déplacements sont moins fréquents ce qui se caractérise également par des frais de déplacement revus à la baisse.
Des salariés en télétravail, disent gagner en productivité grâce à la liberté dont ils bénéficient dans le travail. Celle-ci leur orffre d’avantage de temps qu’ils consacrent à leurs loisirs personnels. Il en résulte un meilleur épanouissement personnel qui se ressent dans leur efficacité au travail.

A télétravailleur, télémanageur

Le rapport Mettling sur la transformation numérique et la vie au travail rappelle que pour que le télétravail soit efficace et permette une réelle amélioration de la qualité de vie, il faut que ce dernier soit correctement choisi et encadré. Bien que le salarié travaille à distance, ce dernier reste contraint aux prérogatives de son manager. Le maître-mot est la confiance réciproque. Chez Orange par exemple où le télétravail s’avère être un succès, l’entreprise compte aujourd’hui 9000 télétravailleurs sur plus de 100.000 salariés.
Le télétravail a donc de beaux jours devant lui. Il sera intéressant de suivre son évolution dans les années à venir.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *